«  Soixante  formateurs,  pour  l'essentiel  bénévoles  de  la  Croix  Rouge  en
provenance  de  toute  la  France,  seront  à  Montbard  les  18  et  19  novembre.
Nous  proposerons  donc  gratuitement,  et  sur  inscription  (lire  en  fin  de
texte) deux heures de formation à l'IPS. Soit 1 h 30 de formation propre et
1/2
heure
d'évaluation.
Grâce
à
notre
partenaire
qui
met
à
notre
disposition  soixante  machines  pour  la  défibrillation  automatique,  nous
allons  pouvoir  manipuler  ces  appareils    ajoute  Elisabeth  Dounon,  pour  la
délégation départementale de la Croix Rouge.
Qualité  de  l'alerte,  massage  cardiaque,  bouche-à-bouche.  Bref,  c'est  toute
la chaîne des secours qui doit être respectée en l'état. « Nous avons comme
objectif  de  former  en  deux  jours,  au  gymnase  Jo  Garret,  entre  3  000  et  3
500  personnes.  C'est-à-dire  tout  le  personnel  de  l'hôpital,  les  scolaires
(collèges  et  lycées  de  Montbard,  Semur  et  Châtillon),  les  gendarmes,  la
sous-préfecture,  les  personnels  municipaux  et  tous  les  particuliers  qui  le
souhaitent.  Cela  revient  à  donner  deux  heures  de  sa  vie  pour  peut-être  un
jour,  sauver  une  personne  en  détresse    martèle  Jean-Pierre  Rifler,  plutôt
fier  d'avoir  attiré  dans  ses  filets  montbardois,  une  opération  d'une  telle
envergure.  
Car une certitude, « il s'agit d'une première régionale voir nationale ! »
«  En  septembre  2005,  nous  procéderons  notamment  à  des  évaluations  afin  de
voir  «  ce  qu'il  reste    de  cette  formation  dans  les  esprits  et  les  têtes.
Et de toute façon, nous aurons fait du chemin. Plus de personnes sont aptes
à  intervenir,  mieux  ce  sera  pour  tout  le  monde.  Une  minute  de  perdue  lors
d'une intervention de ce type, c'est 10 % de chance de survie en moins. »
Jean-Philippe GUILLOT
Des chiffres accablants  
-  Moins  de  10  %  des  Français  sont  formés  aux  gestes  qui  sauvent.  Chaque
année,  ce  sont  ainsi  10.000  vies  qui  pourraient  être  sauvées  si  cette
proportion passait à 30 %.
- Cinq millions de personnes sont victimes d'un accident de la vie courante
chaque année. Parmi elles, on compte un million d'enfants. La moitié de ces
tragédies  pourraient  être  évitées  si  une  personne  connaissant  les  gestes
qui sauvent intervenait.
-  Avec  près  de  180.000  décès  par  an,  les  maladies  cardio-vasculaires  sont
la première cause de mortalité en France.  
Le coeur, une pompe extraordinaire  
Le  coeur  est  un  organe  musculaire  creux  en  forme  de  poire  situé  entre  les
poumons,  au  milieu  de  la  poitrine.  Il  assure  la  circulation  du  sang  dans
tout
l'organisme,
permettant
aux
cellules
de
recevoir
oxygène
et
nutriments.  La  taille  d'un  coeur  adulte  est  comparable  à  celle  du  poing.
Chez  un  individu  moyen,  il  mesure  environ  13  centimètres  de  long  sur  8
centimètres  de  large,  et  pèse  moins  de  500  grammes.  Le  coeur,  situé  entre
vos poumons au milieu du thorax est le moteur du système cardio-vasculaire,
dont le rôle est de pomper le sang qu'il fait circuler dans tous les tissus
de l'organisme.
Pour  répondre  aux  besoins  énergétiques  du  corps,  le  coeur  doit  battre  plus
de  100  000  fois  par  jour.  Comme  tous  les  autres  tissus  de  l'organisme,  le
coeur  a  besoin  d'oxygène  et  de  nutriments  pour  fonctionner  Le  sang  qui
circule  dans  le  coeur  va  trop  vite  pour  y  être  absorbé,  si  bien  que  le  coeur
dispose de son propre système de vaisseaux, appelé artères coronaires.  
Il
comprend
quatre
cavités.
Les
cavités
supérieures
sont
appelées
oreillettes,  elles  sont  petites,  elles  ne  peuvent  contenir  que  trois  demi
cuillères  à  soupe  de  sang  à  la  fois.  Les  cavités  inférieures  sont  appelées
ventricules,  ils  sont  un  peu  plus  gros  que  les  oreillettes  et  peuvent
contenir  environ  un  quart  de  tasse  de  sang  à  la  fois.  Ces  petites  cavités
sont  chargées  de  pomper  presque  8.000  litres  de  sang  par  jour.  Dans  la
partie  supérieure  de  l'oreillette  droite  se  trouve  un  petit  morceau  de
tissu cardiaque spécial appelé noeud sino-auriculaire.
Cette  région  commande  tout  le  mécanisme  de  régulation  des  battements
cardiaques. C'est le stimulateur cardiaque naturel, chargé de déclencher et
établir  les  battements  cardiaques.  Cette  région  minuscule  commande  à  votre
coeur  d'accélérer  lorsque  vous  courez  ou  que  vous  faites  de  l'exercice,  et
de ralentir lorsque vous êtes assis ou que vous dormez.
Sources : www.doctissimo.fr  
© Copyright Le Bien Public  
23